Cinéglobe - Critiques des films à l'affiche par Aline

L'actualité du cinéma- Critiques des films du moment! Archives 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017

10 mars 2012

Martha Marcy May Marlene

19996360Drame

67564366Film américain

Note: 14/20

Date de sortie: 29 février 2012
Réalisateur:
Sean Durkin
Acteurs:
Elizabeth Olsen, John Hawkes, Sarah Paulson
Durée:
1h41

Synopsis (Allociné) : 
Après avoir fui une secte et son charismatique leader, Martha tente de se reconstruire et de retrouver une vie normale. Elle cherche de l’aide auprès de sa sœur aînée, Lucy, et de son beau-frère avec qui elle n’avait plus de contacts, mais elle est incapable de leur avouer la vérité sur sa longue disparition. Martha est persuadée que son ancienne secte la pourchasse toujours. Les souvenirs qui la hantent se transforment alors en effrayante paranoïa et la frontière entre réalité et illusion se brouille peu à peu...


Ma critique de "Marthe Marcy May Marlene": Ce long-métrage un exposé psychologique grave d'une élégance plutôt troublante. Une jeune fille désemparée s'installe chez sa soeur après avoir fui la secte où elle a vécu pendant deux ans. Le thème est assez fort pour que l'on s'intéresse à celui-ci avec attention. C'est à coup de flashback que le réalisateur nous immisce dans certains souvenirs déconcertants de Martha qui participe à construire le profil fragile du personnage.

L'ensemble nous emmène alors dans les rouages malsains et ambigus d'une petite secte de campagne, mené par un gourou comme il se doit. Les parallèles entre le présent et le passé viennent composer la trame scénaristique du film, ouvrant sur des jeux de mise en scène assez stylisés. L'atmosphère calme est intéressante même si elle n'est pas sans rappeler un certain univers du cinéma indépendant américain. La psychologie des personnages est réussie, avec un casting bon dans l'ensemble. On retiendra une touchante Elizabeth Olsen dans la retenue de ses expressions. De même, la soeur et son mari apporte un autre souffle au récit. Si l'enjeu dramatique du film est assez pertinent, au fur et à mesure des scènes, le propos et les tensions se délitent. Malheureusement la fin du récit ne donne pas une conclusion digne de ce nom, rendant l'ensemble assez vain, et révélant quelques longueurs.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOCO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:   OOOCO

Emotion:         OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Assez

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour découvrir le talent d'Elizabeth Olsen
-
pour plonger au coeur d'un drame psychologique
- pour le constraste d'un climat doux et violent à la fois


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un film qui n'a pas l'ampleur d'une fin en queue-de-poisson
-  le côté parano qui manque d'intérêt
- un rythme d'une lenteur un peu trop convenue

Posté par Aline Cineglobe à 18:12 - Drame - Commentaires [2] - Permalien [#]

La Désintégration

19959467Drame

drap_francais Film français

Note: 10/20

Date de sortie: 15 février 2012
Réalisateur:
Philippe Faucon
Acteurs:
Rachid Debbouze, Yassine Azzouz, Ymanol Perset
Durée:
1h18

Synopsis (Allociné) :
Une cité dans l’agglomération Lilloise, aujourd’hui.
Ali, Nasser et Hamza, âgés d’une vingtaine d’années, font la connaissance de Djamel, dix ans de plus qu'eux.
Aux yeux d'Ali et ses amis, Djamel apparaît comme un aîné aux propos acérés et au charisme certain. Habile manipulateur, il endoctrine peu à peu les trois garçons, connaissant mieux que quiconque leurs déceptions, leurs failles et leurs révoltes face à une société dans laquelle ils sont nés, mais dont aucun des trois ne pense plus désormais faire partie.


Ma critique de "La Désintégration": Un sujet fort autour de l'extrémisme religieux, ou comment des jeunes qui se sentent rejetés par la société se font enrôler dans le terrorisme. Cependant le film emprunte des raccourcis qui construisent un développement pas très bien crédible et perceptible, des dialogues pas toujours intéressants. L'aspect reportage devient vite froid et ennuyeux, mais la démonstration ne laisse quand même pas indifférent avec quelques moments plus intenses.

Un peu laborieux cinématographiquement parlant...

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OCOOO

 

Intéressant? Assez

Divertissant? Moyennement

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour la courte durée du film
- pour Rachid Debbouze ( jeune frère de Jamel)
et Zahra Addioui( la mère)
pour un sujet audacieux


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- des raccourcis
- un aspect schématique
- pas toujours très crédible et un traitement assez froid

Posté par Aline Cineglobe à 16:44 - Drame - Commentaires [0] - Permalien [#]

La Vie d'une Autre

19860830Comédie dramatique

drap_francais Film français

Note: 13/20 ♥

Date de sortie: 15 février 2012
Réalisateur:
Sylvie Testud
Acteurs:
Juliette Binoche, Mathieu Kassovitz, Aure Atika
Durée:
1h37

Synopsis (Allociné) : 
Marie, 40 ans, se réveille en pensant qu’elle en a 25. Elle a oublié 15 ans de sa vie. Elle se réveille au début d’une histoire d’amour qui en fait se termine. Elle se réveille et elle a quatre jours pour reconquérir l’homme de sa vie.


Ma critique de "La Vie d'un Autre": Pour son premier film, Sylvie Testud adapte le roman de Frédérique Deghelt, en comptant sur la prestance à l'écran de Juliette Binoche. A travers une mise en scène pourtant quelconque, un voile de sensibilité nourrit l'essence du récit.

La simplicité de l'intrigue est bien construite et doucement développée. Marie Speranski est une jeune femme qui semble avoir la vie devant elle; pourtant elle se réveille à 40 ans sans aucun souvenir de la vie qu'elle a mené. Petit à petit, elle découvre son portrait de mère mais surtout de femme d'affaire dont la vie affective est au bord du gouffre. Les airs de son personnage rappelle dans une certaine mesure ceux de Sophie Marceau dans "L'âge de Raison".

L'histoire est touchante en apparence, notamment au travers de la relation qu'elle mène avec le personnage de Paul. Si le jeu de Mathieu Kassovitz n'est pas exceptionnel en soi-même, son physique attendrissant apporte en revanche une sensibilité naturelle à son personnage et au couple formé avec Juliette Binoche. Malgré tout, la réaction face à l'amnésie laisse place à des incohérences souvent maladroites dans les attitudes des personnages. Pire, la réflexion et le message derrière le film sonnent creux.

Une comédie romantique assez réussie, mais le drame reste un peu cliché et mou du slip.

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour le couple Kassovitz/Binoche touchant et romantique
- pour une intrigue qui se dévoile avec retenue, fragilité et mélancolie

pour la simplicité des émotions


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- les enjeux consensuels du scénario
- des seconds rôles peu exploités ou mauvais (le fils)
- un postulat de départ qui tombe dans la facilité

Posté par Aline Cineglobe à 00:42 - Comédie dramatique - Commentaires [1] - Permalien [#]

08 mars 2012

Extrêmement fort et incroyablement près

20045444Drame

67564366Film américain

Note : 9/20 ϟ

Date de sortie: 29 février 2012
Réalisateur:
Stephen Daldry
Acteurs:
Tom Hanks, Thomas Horn, Sandra Bullock
Durée:
2h08

Synopsis (Allociné) :
Oskar Schell, 11 ans, est un jeune New-Yorkais à l'imagination débordante. Un an après la mort de son père dans les attentats du World Trade Center, le "jour le plus noir", selon l'adolescent, il découvre une clé dans les affaires du défunt. Déterminé à maintenir un lien avec l'homme qui lui a appris à surmonter ses plus grandes angoisses, il se met en tête de trouver la serrure qui correspond à la mystérieuse clé. Tandis qu'il sillonne la ville pour résoudre l'énigme, il croise toutes sortes d'individus qui, chacun à leur façon, sont des survivants. Chemin faisant, il découvre aussi des liens insoupçonnés avec son père qui lui manque terriblement et avec sa mère qui semble si loin de lui, mais aussi avec le monde déconcertant et périlleux qui l'entoure...


Ma critique de "Extrêmement fort et incroyablement près": Ce mélodrame autour des attentats du 11 septembre cherche à attiser les émotions, autour d'un résultat extrêment prétentieux. La victimisation excessive de cet événement tragique, mais surtout l'invraisemblance générale de l'intrigue peut laisser perplexe. En effet, suite à la mort de son père, un jeune enfant se lance dans une mystérieuse quête: trouver la serrure qui correspond à la clé découverte dans les affaires du défunt.

Stephen Daldry soigne les détails et l'atmosphère de son film, à travers une lumière tamisée, une photographie esthétisante. L'ambiance énigmatique est attirante, mais ne cesse de faner dans un récit qui ne tient pas ses promesses. Ni réaliste, ni fantastique: le ton intermédiaire de l'invraisemblance se retrouve lié aux événements très contextualisés du 11 septembre, et cela ne fonctionne pas vraiment. Le film veut nous prendre par les sentiments, mais chaque élément demeure très artificiel. Certes les passages émouvants ne manquent pas, et les coeurs sensibles ne resteront pas indifférents, mais attention à l'indigestion.

Bienvenue dans l'univers de la compassion.

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOCOO

Acteurs:   OOCOO

Emotion:         OOOOO

 

Intéressant? Pas vraiment

Divertissant? Assez

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
des sujets émouvants: le deuil, l'enfance, le 11 septembre, la paternité...
-
une image esthétique
- une atmosphère narrative intimiste


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une intrigue peu vraisemblable
-  une certaine prétention
- un gamin qui finit par être plus agaçant que réellement touchant

Posté par Aline Cineglobe à 23:57 - Drame - Commentaires [1] - Permalien [#]

06 mars 2012

Zarafa

19849200Animation

drap_francais Film français

Note: 15,5/20 ♥

Date de sortie: 4 avril 2012
Réalisateur:
Rémi Bezançon, Jean-Christophe Lie
Acteurs principaux:
Max Renaudin, Simon Abkarian, François-Xavier Demaison
Durée:
1h18

Synopsis (Allociné) : 
Sous un baobab, un vieil homme raconte aux enfants qui l’entourent, une histoire : celle de l’amitié indéfectible entre Maki, un enfant de 10 ans, et Zarafa, une girafe orpheline, cadeau du Pacha d’Egypte au Roi de France Charles X.


Ma critique de "Zarafa": "Zarafa" est un retour au dessin-animé traditionnel, autour d'un périple unique nous faisant voyager d'Afrique jusqu'à Paris. Une fable attendrissante, librement inspirée de la réelle histoire de la girafe offerte par le Pacha d'Egypte au Roi de France en 1827.

C'est en effet le point fort du film, nous offrir un univers d'une grande tendresse autour d'une belle complicité entre les personnages principaux. La relation affectueuse entre Hassan (prince du désert qui s'improvise protecteur de l'enfant) avec le jeune Maki est touchante et véhicule de bonnes valeurs.

zarafa

La tendresse ambiante du film passe aussi par des phases beaucoup plus tristes. Un film pour le jeune public qui contentera aussi ceux qui n'ont pas peur des bons sentiments. Il faudra passer sur les quelques simplicités du scénario et les caricatures assez peu nuancées de certains protagonistes (le roi de France notamment). Esclavagisme, captivité des animaux sont des thèmes dénoncés avec une morale soupe au lait, mais dans une juste mesure.

Un dessin animé traditionnel et émouvant.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOCO

Rythme:        OOOOO

Doublage:  OOOCO

Emotion:        OOOCO

 

Intéressant? -

Divertissant? oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour la tendresse transmise par les personnages
- pour
un voyage aux multiples décors avec de vrais dessins
- parce que tout le monde aime les girafes


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début du film:
- des passages tristes; une girafe orpheline...
- un dessin un peu fadouille, pas toujours très expressif
- quelques caricatures

Posté par Aline Cineglobe à 00:23 - Dessin animé/ Film d'animation - Commentaires [0] - Permalien [#]

05 mars 2012

Le Territoire des Loups

19866419Aventure

67564366Film américain

Note: 13/20

Date de sortie: 29 février 2012
Réalisateur:
Joe Carnahan
Acteurs:
Liam Neeson, Dallas Roberts, Franck Grillo
Durée:
1h57

Synopsis (Allociné) : 
Comme beaucoup de ceux qui choisissent de vivre au fin fond de l’Alaska, John Ottway a quelque chose à fuir. De sa vie d’avant, il garde le souvenir d’une femme, une photo qu’il tient toujours contre lui, et beaucoup de regrets.
Désormais, il travaille pour une compagnie pétrolière et protège les employés des forages contre les attaques des animaux sauvages.
Lorsque le vol vers Anchorage qu’il prend avec ses collègues s’écrase dans l’immensité du Grand Nord, les rares survivants savent qu’ils n’ont que peu de chances de s’en sortir. Personne ne les trouvera et les loups les ont déjà repérés.


Ma critique de "Le territoire des loups":  Les scènes d'action sont éprouvantes, d'une efficacité redoutable, grâce à une caméra nerveuse et une atmosphère oppressante.

L'histoire est simple: suite à un crash d'avion, une poignée d'hommes cherche à survivre au milieu d'une nature très hostile, face au froid et aux loups. L'intrigue basique du "survival" fonctionne, traitée ici dans un élan de brutalité, au travers d'une narration cependant trop uniforme.

le territoire des loups

En effet, le scénario est répétitif tout comme les décors, l'empathie des personnages est tardive, laissant parfois l'ennui s'installer. De plus, les maladresses du récit dénotent facilement, comme des clichés souvent prévisibles, des allusions à Dieu un peu risibles, et des loups au comportement peu crédible (ridicule?).

Des scènes d'action à l'atmosphère glaciale et prenante, mais l'intérêt du film se révèle flou.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:   OOCOO

Action:         OOOCO

 

Intéressant? Pas vraiment

Divertissant? Assez

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
une action rude et efficace
-
la scène oppressante du crash d'avion
- une atmosphère pesante

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début du film:
- des loups sanguinaires pas toujours très crédibles
-  des personnages peu charismatiques (même Liaam Neeson, ici bof)
- un peu violent pour les plus sensibles

Posté par Aline Cineglobe à 00:57 - Action/ Aventure - Commentaires [3] - Permalien [#]

04 mars 2012

Les Infidèles

20004868Comédie

drap_francais Film français

Note: 13/20 ♥

Date de sortie: 29 février 2012
Réalisateur:
Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Fred Cavayé, Michel Hazanavicius, Eric Lartigau, Emmanuelle Bercot, Alexandre Courtès
Acteurs principaux:
Jean Dujardin, Gilles Lellouche, Alexandra Lamy, Sandrine Kiberlain
Durée:
1h49

Synopsis (Allociné) : 
L’infidélité masculine et ses nombreuses variations, vues par 7 réalisateurs.


Ma critique de "Les infidèles": Le film se compose d'une succession de saynètes sur le thème de l'infidélité, mettant à l'honneur diverses situations partagées entre drame et humour grinçant. Pour le projet, différents réalisateurs donnent leur vision à travers une palette diverse de personnages, ce qui aboutit à un résultat un peu inégal, et livre malgré tout un portrait assez unilatéral de l'adultère (où infidélité se confond avec addiction sexuelle).

les infidèles

Le tandem Jean Dujardin-Gilles Lellouche est au centre de chaque histoire, s'amusant à incarner des personnalités différentes avec beaucoup d'entrain. Cependant, la mécanique du changement de personnage en gardant les mêmes acteurs est assez perturbante, loin d'être convaincante. Les comédiens apportent quelques légers changements à leur look, mais l'ensemble est très superficiel, les transitions vont vite. Les personnages secondaires apportent quant à eux une jolie force au film, Guillaume Canet, Manu Payet, Isabelle Nanty...

les infidèles2

Parmi les courts-métrages, j'ai personnellement préféré celui du "Séminaire" réalisé par Michel Hazanavicius (le plus marquant), et les "Infidèles Anonymes" d'Alexandre Courtès (le plus amusant). Celui qui ne m'a pas vraiment intéressé est "Lolita" d'Eric Lartigau, assez lent et peu crédible.

Finalement, le mélange des tons n'est pas très bien géré. Le ton hésitant entre sujet de société et comédie entre potes, apporte un intérêt au film qui ne mène nulle part, même si sur le moment, on ne s'ennuie pas. On peut alors saluer l'audace d'avoir fait quelque chose qui sort des sentiers battus.

Original et inégal.

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:        OCOOO

 

Intéressant? -

Divertissant? Assez

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour les courtes saynètes d'Alexandre Courtès
- pour des comédiens sans complexes^^

pour  des personnages secondaires bien joués (I. Nanty, G.Canet, S. Kiberlain...)


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début du film:
- un contenu inégal, parfois lourd
- un mélange des tons parfois douteux
- quelques scènes crues pas toujours de bon goût

Posté par Aline Cineglobe à 23:56 - Comédie française - Commentaires [4] - Permalien [#]

01 mars 2012

Voyage au centre de la Terre 2: L'île mystérieuse

19957676Aventure

67564366Film américain

Note: 12,5/20

Date de sortie: 15 février 2012
Réalisateur:
Brad Peyton
Acteurs:
Dwayne Johnson, Michael Caine
Durée:
1h33

Synopsis (Allociné) :
Sean Anderson, 17 ans, reçoit un message de détresse codé en provenance d'une île mystérieuse dont personne n'a jamais entendu parler… Tout aussi impatient que Sean de savoir d'où vient ce message, Hank, son beau-père, décide de tenter l'aventure ! Ils mettent alors le cap sur le Pacifique Sud, puis sur une destination quasi inconnue, dont personne, ou presque, n'est revenu en vie… C'est une contrée d'une beauté stupéfiante, où vivent d'étranges et effrayantes créatures entre des volcans et des montagnes d'or. Une île qui n'a pas fini de dévoiler tous ses secrets. Accompagnés de Gabato, seul pilote d'hélicoptère prêt à s'embarquer dans l'aventure, et de sa fille Kailani, aussi ravissante qu'intrépide, ils partent à la recherche de cette terre lointaine : ils devront sauver le seul être humain qui y habite et fuir avant qu'un terrible volcan ne submerge l'île et n'enfouisse ses trésors à tout jamais…


Ma critique de "Voyage au centre de la Terre 2": Le script de ce deuxième volet, toujours librement inspiré des écrits de Jules Verne, nous réserve une aventure aux péripéties enfantines, à prendre comme telle.

voyage au centre de la terre 2

L'univers enchanté est plaisant, dans lequel évolue un groupe de personnages chaleureux. La présence de quelques gags apporte le ton décontracté qui va bien. De plus, l'utilisation de la 3D est assez profitable.

L'apparence nanar se révèle assez juste; des dialogues souvent ridicules, des décors enchantés très kitsch, des clichés balourds...

Avec une âme d'enfant, l'ensemble reste inoffensif.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:   OOOOO

Action:         OOOOO

 

Intéressant? Non

Divertissant? Oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
une aventure familiale
-
ne se prend pas trop au sérieux
- l'atmosphère fantastique

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début du film:
- des grandes facilités de scénario
- des dialogues souvent insipides
- des décors assez carton-pâte, mais une 3d relativement bonne

Posté par Aline Cineglobe à 23:00 - Action/ Aventure - Commentaires [1] - Permalien [#]

28 février 2012

Sur la piste du Marsupilami

20024574Comédie

drap_francais Film français

Note: 16/20 ♥

Date de sortie: 4 avril 2012
Réalisateur:
Alain Chabat
Acteurs principaux:
Jamel Debbouze, Alain Chabat, Fred Testot
Durée:
1h45

Synopsis (Allociné) : 
Quand Dan Geraldo, reporter en quête de scoop, arrive en Palombie, il ne se doute pas qu’il va faire la plus incroyable des découvertes… Avec Pablito, guide local plein de ressources, ils vont aller de surprise en surprise au cours d’une aventure trépidante et surtout révéler une nouvelle extraordinaire : Le Marsupilami, animal mythique et facétieux, existe vraiment !!!


Ma critique de "Sur la piste du Marsupilami": La nouvelle comédie d'Alain Chabat fait du bien aux zygomatiques. Une adaptation toujours très décalée, familiale et divertissante. Les gags fonctionnent relativement bien, même si certains enchaînements créent souvent un rythme artificiel.

sur la piste du marsu

Pour agrémenter le côté fantaisiste de l'histoire, les multiples références à la culture populaire font toujours leur petit effet. La mise en scène nous entraîne dans des décors qui dépaysent, face à des comédiens qui s'amusent (un très plaisant duo Jamel Debbouze/Alain Chabat). Le débit humoristique est heureusement bien meilleur que celui de la bande-annonce. Les images numériques du Marsupilami ont un aspect assez synthétique, mais l'animation et les textures rendent les petites créatures très craquantes.

sur la piste du marsu2

Dans la même veine que "Astérix et Obélix: Mission Cléopâtre", on passe un bon moment, sans prétention.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOCO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOCO

Humour:        OOOCO

 

Intéressant? -

Divertissant? oui

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour se détendre dans la bonne humeur avec des marsupilamis très mimis
- pour
un Lambert Wilson qui se lâche
-
Grenoble


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début du film:
- un humour au niveau intellectuel pas très haut...
- des seconds rôles moins intéressants
- un rythme parfois chancelant

Posté par Aline Cineglobe à 23:32 - Comédie française - Commentaires [4] - Permalien [#]

27 février 2012

La Dame de Fer

19864472Biopic

Film britannique

Note: 13/20

Date de sortie: 15 février 2012
Réalisateur:
Phyllida Llyod
Acteurs:
Meryl Streep, Jim Broadbent, Susan Brown
Durée:
1h44

Synopsis (Allociné) : 
Margaret Thatcher, première et unique femme Premier ministre du Royaume-Uni (de 1979 à 1990), autrefois capable de diriger le royaume d’une main de fer, vit désormais paisiblement sa retraite imposée à Londres. Agée de plus de 80 ans, elle est rattrapée par les souvenirs. De l’épicerie familiale à l’arrivée au 10 Downing Street, de succès en échecs politiques, de sacrifices consentis en trahisons subies, elle a exercé le pouvoir avec le soutien constant de son mari Denis aujourd’hui disparu, et a réussi à se faire respecter en abolissant toutes les barrières liées à son sexe et à son rang. Entre passé et présent, ce parcours intime est un nouveau combat pour cette femme aussi bien adulée que détestée.


Ma critique de "La Dame de Fer": Meryl Streep endosse le costume de Margaret Tatcher, un rôle exécuté avec tout le professionnalisme qu'on lui connaît. Il fallait en effet une comédienne de taille pour porter le film en haut des sommets. Rien à redire sur sa prestation soignée qui accapare l'écran, et qui vaut bien un Oscar.

Côté réalisation, le montage en flash-back est sans esbroufes, facile à comprendre, mais suit un rythme assez fatigant. Le présent est ancré autour d'une femme malade en déperdition alors que les allers-retours dans le passé se focalisent sur les événements qui ont sculpté son caractère de femme politique. Le résultat est assez lisse, mécanique, romancé, et empathique, mais se regarde sans déplaisir. L'intérêt historique et politique est donc limité, vite noyé dans les glaçons. L'intrigue dramatique fonctionne d'une manière scolaire et sentimentale, mais l'aspect biopic prend malheureusement d'énormes raccourcis pour un traitement très approximatif du sujet.

la dame de fer

Un rôle de fer pour Meryl Streep, l'histoire est plus fragile...

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOOOO

Acteurs:   OOOOO

Emotion:         OOOOO

 

Intéressant? Assez

Divertissant? Assez

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
Oscar de la meilleure actrice pour Meryl Streep avec ce rôle
-
un biopic grand public
- pour la découverte du charmant Harry Lloyd qui incarne le jeune Denis Tatcher


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- intérêt historique très superficiel
- un montage en flash-back peu original et très appuyé
-rien de très percutant

Posté par Aline Cineglobe à 23:30 - Biopic - Commentaires [0] - Permalien [#]