Cinéglobe - Critiques des films à l'affiche par Aline

L'actualité du cinéma- Critiques des films du moment! Archives 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017

16 septembre 2013

Une place sur la Terre

21013964_2013061918452671Comédie dramatique

drap_francais Film français

Note: 12,5/20

Date de sortie: 28 août 2013
Réalisateur:
Fabienne Godet
Acteurs principaux:
Benoît Poelvoorde, Ariane Labed
Durée:
1h40

Synopsis (Allociné) :
Antoine, photographe joyeusement désabusé, a pour seul ami Matéo, le jeune fils de sa voisine souvent absente, auquel il donne une éducation fantaisiste. Un matin, des notes de piano venues de l'immeuble d'en face captent son attention. Antoine ne sait pas encore que celle qui les joue, Elena, étudiante idéaliste et sans concession, va bouleverser sa vie et lui permettre enfin de trouver une place sur la Terre...


Ma critique de "Une place sur la terre": Fabienne Godet réalise une oeuvre noire et mélancolique qui traite le thème du mal de soi intérieur. Le rapport très pudique aux personnages est un point fort de la mise en scène, permettant aux acteurs de jouer dans le champ de la retenue.

une vie sur terre

L'histoire nous emmène à la rencontre de personnages en mal de vivre, lorsqu'un soir un photographe désorienté secourt une jeune étudiante suicidaire. On retrouve Benoît Poelvoorde dans un autre genre que la comédie, lui donnant la chance de s'accomplir dans un rôle dramatique. Les personnages restent mystérieux et on ne connaît quasiment pas leur histoire, privilégiant le scénario minimaliste et les dialogues écrits avec sensibilité.

Outre accompagner les personnages dans leur intimité, on ne sait pas trop où le film veut aller, avec une légère impression de faire du surplace. Quiqu'il en soit, la façon de s'interesser aux rapports humains délivrent quelques moments d'émotion.

une vie sur terre 2

Il faut cependant réussir à s'accrocher au rythme pesant, qui ne comble pas toujours l'ennui, les non-dits, et la cohérence générale des sentiments. La différence d'âge entre les trois protagonistes n'aide pas forcément à croire et à s'attacher aussi facilement au récit. On peut trouver le temps long, avec des émotions toujours en suspension...

Autre point noir du film, l'interprétation inégale dans le jeu d'Ariane Labed, l'actrice principale, très jolie mais pas toujours très crédible.

une vie sur terre 3

 Un film qui met à l'honneur ses acteurs dans une atmosphère pesante et sans action.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOCOO

Acteurs:    OOOCO

Émotion:        OOCOO

 

Intéressant? Correct

Divertissant? Limite

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour le sujet abordé avec avec une certaine sensibilité humaine
-
pour Benoît Poelvoorde dans un registre dramatique
et gardant quelques pointes d'humour cynique
-
pour le lien avec la photographie

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un sujet assez démoralisant
- les souffles de respiration incessants de Poelvoorde ^^
- un rythme malgré tout étouffant


15 septembre 2013

VENEZ SOUTENIR LE PRIX JEUNESSE AU FESTIVAL DE CANNES 2014

logo-festival-de-cannes-noir-cropped1

Le Prix de la Jeunesse du Festival de Cannes a été crée en 1982, permettant à un Jury de Jeunes cinéphiles de représenter le regard d'une génération sur les films présentés lors de ce grand évènement.


L'année dernière (2013), le Prix de la Jeunesse était absent du Festival, sans aucune forme d'explication...
Après plusieurs sollicitations auprès du secrétariat d’Etat à la jeunesse et à la vie associative pour connaître les raisons de cette absence et son caractère définitif ou non, il semblerait qu'un "examen attentif" soit en cours, mais toujours aucune suite connue n'est donnée à ce jour.


Si vous aussi pensez que le Prix de la Jeunesse est un évènement à sa place, c'est très simple, n'hésiter pas à venir aimer la page Facebook et à partager l'information. Merci.

 

>> SOUTENIR LE RETOUR DU PRIX DE LA JEUNESSE <<

 

Posté par Aline Cineglobe à 11:53 - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 septembre 2013

Grand départ

21014869_20130624160835127Comédie dramatique

drap_francais Film français

Note: 13/20

Date de sortie: 4 septembre 2013
Réalisateur:
Nicolas Mercier
Acteurs principaux:
Pio Marmaï, Jérémie Elkaïm, Eddy Mitchell
Durée:
1h26

Synopsis (Allociné) :
Entre la figure écrasante d’un frère cyclothymique, et celle d’un père atteint d’une folie neurodégénérative aussi drôle qu’inquiétante, Romain ne peut plus se contenter d’être celui qu’il a toujours été : le garçon qui fait ce qu’on attend de lui sans broncher. A l’aube de la trentaine, il est grand temps qu’il affronte enfin son père cinglé, son frère cynique, et ses propres tendances à refouler ses émotions et sa sensibilité, pour réussir à assumer pleinement sa normalité...


Ma critique de "Grand départ": J'ai trouvé très agréable de voir jouer ensemble Pio Marmaï et Jérémie Elkaïm, des frères ou des grands enfants qui se cherchent en permanence : imcompréhension, différence, jalousie, mais aussi amour malgré tout. "Grand départ" est avant tout une histoire sur les rapports familiaux, la place dans la société, mais aussi sur la maladie d'un père âgé. L'humour cynique est authentique ce qui apporte une certaine sensibilité à ce film "bien français".

grand départ

Toutefois, le scénario n'est pas très étoffé, racontant la vie avec plus ou moins d'intérêt. Romain (Pio Marmaï), le personnage principal, nous narre en effet comment il cherche à se construire. Le film tire donc sur la comédie dramatique attachante mais aux doux airs lassants. Le propos et les péripéties restent au final assez creux.

Un "grand départ" assez anecdotique.

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Parfois

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour une mise en scène en retenue
-
pour le trio Marmaï/Elkaïm/Eddy Mitichell
-
pour l'aspect authentique des personnages

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un bout de vie avec plus ou moins d'intérêt
- une mise en scène lisse parfois maladroite ou ennuyeuse
- le genre de film qui s'oublie vite

Jobs

21024430_20130805132418528Biopic

67564366

Film américain

Note: 13/20

Date de sortie: 21 août 2013
Réalisateur:
Joshua Michael Stern
Acteurs:
Ashton Kutcher, Dermot Mulronev, Josh Gad
Durée:
2h07

Synopsis (Allociné) :
Partout sur la Terre, Steve Jobs est célébré comme un créateur de génie dont les inventions ont révolutionné notre façon de vivre et de percevoir notre monde. Il est aussi connu comme l’un des chefs d’entreprise les plus charismatiques et les plus inspirants qui soient.
Mais qui connaît l’homme derrière l’icône ? Qui sait quel parcours humain se cache derrière la destinée de ce visionnaire d’exception ? De l’abandon de ses études universitaires au formidable succès de sa société, voici l’incroyable ascension de Steve Jobs, co-créateur d’Apple Inc., l'un des entrepreneurs les plus créatifs et respectés du XXIe siècle.


Ma critique de "Jobs": Biopic sur Steve Jobs, le fondateur d'Apple, interprété par Ashton Kutcher. Le film est interessant pour connaître un peu plus le parcours professionnel et le portrait du célèbre entrepreneur, mais la réalisation très académique n'offre pas de grandes perspectives comme avait pu le faire "The Social Network" sur la genèse de Facebook.

jobs

La mise en scène joue sur un rythme très platonique, sur des évènements descriptifs qui s'attache principalement à faire découvrir l'ascension et les stratégies économiques d'une telle entreprise. On remonte ainsi à la commercialisation des premiers ordinateurs personnels, l'odeur d'un passé qui semble déjà loin. Il est pourtant amusant de s'immerger avec le recul que l'on a aujourd'hui dans une telle époque, et c'est là où le film gagne des points.

jobs 2

Parallèlement, on découvre un portrait très ambitieux de l'homme qu'était Steve Jobs, avec des facettes plutôt surprenantes, qui ne cherche pas toujours à rendre le personnage emphatique. On pense notamment à son rapport à la famille, ou ses activités personnelles, survolées de manière succincte. Mais il est aussi décrit comme le rare homme visionnaire de son époque. Le scénario pioche donc sur certains traits de caractère avec plus ou moins de nuance et de véracité mais évite de tomber dans le pathos où dans la gloire d'un type dont on se fout royalement au fond de nous.

jobs 3

De même, le récit remonte le passé et s'arrête aux années 2000, en faisant abstraction de la génération Iphone/Ipad, un parti-pris un peu étonnant, mais qui ne m'a pas déplu en ce sens. Entre le génie marketing et le génie créatif, l'histoire brouille les pistes, mais sans trop se mouiller non plus avec des intentions très neutres.

Un biopic qui interroge davantage le parcours professionnel et financier du créateur d'Apple. Servi avec des longueurs.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:         OCOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Moyen

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour le sujet instructif sur la création de la célèbre entreprise
-
pour une mise en scène plus intimiste, sans spectacle "à la gloire de"
- pour savoir pourquoi "Apple"

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- un sujet financier qui ne fait pas toujours preuve d'intérêt
- un montage assez fade
- le caractère véridique et fictif qui peut interroger

Posté par Aline Cineglobe à 15:54 - Drame - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 septembre 2013

Grand central

20534616_20130702111026946Drame

drap_francais Film français

Note: 14/20

Date de sortie: 28 août 2013
Réalisateur:
Rebecca Zlotowski
Acteurs principaux:
Tahar Rahim, Léa Seydoux, Olivier Gourmet
Durée:
1h34

Synopsis (Allociné) :
De petits boulots en petits boulots, Gary est embauché dans une centrale nucléaire. Là, au plus près des réacteurs, où les doses radioactives sont les plus fortes, il tombe amoureux de Karole, la femme de Toni. L’amour interdit et les radiations contaminent lentement Gary. Chaque jour devient une menace.


Ma critique de "Grand Central": Un sujet social intéressant sur le travail dangereux au sein d'une centrale nucléaire et des acteurs percutants (Olivier Gourmet, Tahar Rahim). Le contexte assez inédit et la mise en tension permet à "Grand Central" de retenir l'attention.

grand central

Si l'atmosphère oppressante et les personnages nous embarque dans leur quotidien, le film reste bancal sur plusieurs aspects. Le scénario ne sait pas toujours quoi raconter et comble avec une intrigue amoureuse très maladroite, presque superflue. L'enjeu passionnel n'est pas puissant et ne transmet pas de grande émotion, contrairement à la critique sociale beaucoup plus percutante sur les conditions dangereuses de travail.

grand central 2

 Une incursion intéressante chez les ouvriers du nucléaire, beaucoup moins sur la partie sentimentale.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour l'aspect documenté sur le travail dans les centrales nucléaires
-
pour une histoire centrée sur ses personnages avec de bons seconds rôles
-
pour le moment où le générique de fin retentit

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- l'intrigue sentimentale décevante
- Léa Seydoux (franchement je l'aime toujours pas), son personnage n'apporte rien
- un récit qui se traîne

Posté par Aline Cineglobe à 22:15 - Drame - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

08 septembre 2013

Kick-Ass 2

21023868_20130801122022746Comédie

67564366

Film américain

Note: 13/20

Date de sortie: 21 août 2013
Réalisateur:
Jeff Wadlow
Acteurs:
Aaron Taylor-Johnson, Christopher Mintz-Plasse, Chloë Grace Moretz
Durée:
1h43

Synopsis (Allociné) :
Kick-Ass, Hit Girl et Red Mist sont de retour pour le second volet de l’irrévérencieux pastiche de film de super-héros Kick-Ass 2. L’audace insensée de Kick-Ass a inspiré une pléthore de vengeurs masqués autodidactes, le Colonel Stars & Stripes en tête, auxquels notre héros va s’allier pour patrouiller les rues de la ville et assurer la sécurité générale. Mais quand Red Mist, réincarné en Mother F%&*^r, décide de s’attaquer à ces super-héros amateurs, seuls les sabres acérés de Hit Girl sauront les sauver de la destruction.


Ma critique de "Kick-Ass 2": L'idée originale du premier "Kick Ass" faisait la bonne surprise du film : des humains tout à fait normaux qui s'improvisent super-héros. Cette suite relance l'histoire avec moins d'originalité, mais le thème des "faux super-héros" fait toujours son petit effet. Des équipes de "méchants" et de "gentils" vont s'affronter dans le délire total et récréatif pour le spectateur.

kick ass 2

Malheureusement, je reste toujours beaucoup moins fan de la mise en scène qui s'effrite dans le mauvais goût assumé, et dans l'humour pour teenager sans cervelle. On assiste au retour de Red Mist en MotherFucker, dans l'esprit du film c'est assez amusant, mais les dialogues ne poussent jamais l'intrigue au sommet. Le film nous replonge dans la question de la crise d'identité et de la popularité au lycée, avec l'ambiance des réseaux sociaux, et une esthétique de Comics plutôt réussie. Hélas, sans un humour plus vaillant, le film a tendance à manquer d'intérêt.

La suite d'un pastiche divertissant mais qui manque de classe et souvent d'intérêt.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:         OOOOO

 

Intéressant? -

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour une vraie suite qui assure le fun de la situation
-
pour un Jim Carrey totalement méconnaissable
- pour la mise en scène toujours spéciale qui plaît ou pas

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- le ton vulgaire qui sévit à plusieurs reprises
- un ennui qui s'installe au fur et à mesure
- un résultat assez attendu au final

06 septembre 2013

Red 2

21014630_20130621185839634Comédie

67564366

Film américain

Note: 13/20

Date de sortie: 28 août 2013
Réalisateur:
Dean Parisot
Acteurs:
Bruce Willis, John Malkovich, Mary-Louise Parker
Durée:
1h57

Synopsis (Allociné) :
Lorsque l’agent retraité de la CIA Franck Moses apprend la mort de son ancien collègue Marvin, il se rend à son enterrement avec sa compagne Sarah, sans se douter qu’il va au-devant de gros problèmes… Arrêté et interrogé par le FBI au sujet d’un mystérieux "Projet Nightshade", il ne doit son salut qu’à l’intervention de Marvin qui avait simulé sa mort. Ils se lancent alors dans une course poursuite à travers le monde pour découvrir le secret du "Projet Nightshade".


Ma critique de "RED 2": Le premier "RED" m'avait endormie, celui-ci non !^^ Ce n'est toujours pas la comédie de l'année niveau humour, mais le ton décomplexé assure le divertissement, notamment grâce à la fourbe de John Malkovich. On retrouve le même casting, un scénario sans grande prouesse mais passable, une mise en scène très banale. Pour faire court, un divertissement dans la moyenne.

red 2

 "RED 2" - Une comédie d'action décomplexée qui manque pourtant de piquant.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOOO

Rythme:       OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Humour:         OCOOO

 

Intéressant? Non

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour la complicité sympathique des personnages
-
pour le ton sans prétention
- pas besoin de voir le 1 pour comprendre l'histoire

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début :
- des gags pas assez rythmés
- des dialogues légèrement niais sur les bords
- une mise en scène sans rien d'exceptionnelle

05 septembre 2013

Elysium

21016768_20130701152230937Science-Fiction moins10

67564366

Film américain

Note: 11/20 

Date de sortie: 14 août 2013
Réalisateur:
Neil Blomkamp
Acteurs:
Matt Damon, Jodie Foster
Durée:
1h50

Synopsis (Allociné) :
En 2154, il existe deux catégories de personnes : ceux très riches, qui vivent sur la parfaite station spatiale crée par les hommes appelée Elysium, et les autres, ceux qui vivent sur la Terre devenue surpeuplée et ruinée. La population de la Terre tente désespérément d’échapper aux crimes et à la pauvreté qui ne cessent de ne propager. Max, un homme ordinaire pour qui rejoindre Elysium est plus que vital, est la seule personne ayant une chance de rétablir l’égalité entre ces deux mondes. Alors que sa vie ne tient plus qu’à un fil, il hésite à prendre part à cette mission des plus dangereuses -  s’élever contre la Secrétaire Delacourt et ses forces armées – mais s’il réussit, il pourra sauver non seulement sa vie mais aussi celle de millions de personnes sur Terre.


Ma critique de "Elysium": "Elysium" est au film de garçon ce que "Upside Down" est au film pour fille. Avec un enjeu similaire (deux mondes séparés entre les riches d'un coté, les pauvres de l'autre), Neil Blomkamp ("District 9") impose ses décors poussiérieux à un bon synopsis d'anticipation. Hélas, il ne concocte qu'une sauce légère de film d'action.

elysium

L'intrigue stationne autour des courses-poursuites et des combats armés : ou comment transformer une bonne idée de départ en temps perdu. Les amateurs du genre seront ravis, mais pour les autres, on restera au stade de l'indifférence.

Beaucoup d'action en terrain hostile, une caméra qui cherche à filmer un futur réaliste, le thème de la clandestinité à l'échelle spatiale. Les bonnes idées ne manquent pas dans Elysium, mais le manque de saveur, oui!

elysium 2

On sent une volonté de ne pas tomber dans les clichés faciles, et pourtant on met les deux pieds dedans, car toutes les petites trouvailles sont très artificielles (l'exosquelette, la méchante française^^, le milieu des favelas...). Bref, les grosses maladresses du film sont de créer des personnages uniformes, une action formatée, et une technologie futuriste peu passionnante. Un esprit manichéen plutôt inspiré, mais qui à force de ne pas vouloir développer les pistes faciles, ne développe pas grand chose...

elysium 3

"Elysium" - Typiquement le film pour mec : Matt Damon fusionne avec un exosquelette, et c'est pas pour donner à manger aux Bisounours.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:       OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Action:         OOOOO

 

Intéressant? Non

Divertissant? Assez

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour la mise en scène convaincante
-
pour l'action crédible et l'idée de départ
- pour une Jodie Foster à l'accent français

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- l'esprit manichéen sans nuance, sans surprise
- des stéréotypes
- pas très scotchant comme intrigue

02 septembre 2013

Percy Jackson : La Mer des Monstres

21016312_20130627172719133Fantastique

67564366

Film américain

Note: 11/20

Date de sortie: 14 août 2013
Réalisateur:
Thor Freudenthal
Acteurs:
Logan Lerman, Brandon T.Jackson, Alexandra Daddario
Durée:
1h46

Synopsis (Allociné) :
Percy Jackson ne sent pas vraiment l’âme d’un héros. Même s’il a déjà sauvé le monde, ce demi-dieu se demande si ce n’était pas tout simplement un coup de bol extraordinaire. Lorsqu’il découvre que son demi-frère est un monstre, il commence même à penser qu’être le fils de Poséidon est peut-être une malédiction. Mais il ne va pas avoir le temps de méditer sur le sujet car la barrière de protection divine qui protège le Camp des Sang-Mêlé est attaqué par une horde de monstres mythologiques, menaçant de détruire le sanctuaire des demi-dieux. Pour sauver leur seul refuge, Percy et sa bande doivent se lancer à la recherche de la légendaire Toison d’Or.


Ma critique de "Percy Jackson - La Mer des Monstres": Autant le premier volet des aventures de Percy Jackson m'avait amusé, autant "La Mer des Monstres" m'a rapidement ennuyé. Le mélange entre le monde mythologique et le monde réel est beaucoup moins fin et moins amusant.

percy jackson la mer des montres

Les héros se voient confier une nouvelle quête : retrouver la Toison d'Or pour la survie de leur camp. On retrouve le mérite d'un scénario qui tient la route, mais avec une imagination peu surprenante et une réalisation vraiment bâclée. Le film se noie dans un sous-Harry Potter. Le personnage du Satyre disparaît trop longtemps et emporte avec lui l'humour, dommage.

Les effets spéciaux sont laids quand on le voit en 2D... mais vraiment laids! 

percy jackson la mer des monstres 2

Toujours fantaisiste mais une mise en scène à la sauce pré-pubère peu intéressante.

 

Réalisation:    OOCOO

Scénario:      OOCOO

Rythme:       OOCOO

Acteurs:    OOOOO

Action:         OOOOO

 

Intéressant? Non

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour un scénario au coeur de l'aventure
-
pour l'hyppocampe coloré^^
- pour l'ambiance fantaisiste et adolescente

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- des effets numériques moches
- un humour qui fait flop
- très américain...

01 septembre 2013

Jeune & Jolie

21005923_2013051510325393Drame

drap_francais Film français

Note: 13,5/20

Date de sortie: 21 août 2013
Réalisateur:
François Ozon
Acteurs principaux:
Marine Vacth, Géraldine Pailhas, Frédéric Pierrot
Durée:
1h34

Synopsis (Allociné) :
Le portrait d’une jeune fille de 17 ans en 4 saisons et 4 chansons.


Ma critique de "Jeune & Jolie": "Jeune & Jolie" raconte comment une jeune fille de 17 ans, pourtant issue d'un milieu bourgeois, va tomber dans le vice de la prostitution et de l'argent facile. Loin d'un documentaire sur la prostitution étudiante, ce nouveau film de François Ozon explore une mise en scène intimiste qui s'approche davantage du drame familial que d'une critique sociale.

jeune et jolie

Le cinéaste dresse le portrait d'une jeune fille qui se cherche en plein passage à l'âge adulte, l'occasion de traiter des sujets de l'adolescence, de la sexualité et de la prostitution sans vulgarité. La construction du récit selon les quatre saisons permet de faire évoluer l'histoire sans effet répétitif, tout en gérant la manière d'intégrer les scènes plus érotiques.

Malheureusement, l'enjeu du pitch a tendance à se suffire à lui même : si le récit évolue proprement sur l'espace d'une année, les intentions du réalisateur ne progressent pas vraiment. Le synopsis s'étend sur l'heure et demi du film, sans autre forme d'intrigue ou d'analyse. La mise en scène reste maîtrisée mais ne se fait jamais violence pour sortir du cadre descriptif. Le mal être de la jeune fille n'est expliqué qu'à travers un vide d'expression et une toute petite voix à la limite du surjeu, on aime ou on aime pas.

jeune et jolie 2

Le rôle principal est tenu par l'actrice Marine Vacth incarnant très bien la jeunesse et la beauté. Il n'y a rien à redire, excepté qu'elle fait quand même bien plus âgée que 17 ans ce qui fausse dans un sens la démonstration. La caméra s'attache à ce corps parfait en venant presque sublimer une situation pourtant pathétique.

Le bouleversement de l'équilibre familial est donc sensiblement le propos le plus touchant du film, quand le lien de confiance entre une mère et une fille devient aussi fort que le rapport conflictuel. Les dangers et les enjeux de la prostitution sont en effet reléguer à un aspect plus anecdotique et même très léger.

Un regard sans jugement sur le portrait fragile d'une jeune fille qui se prostitue: juste mais pas toujours très saisissable.

 

Réalisation:    OOOCO

Scénario:      OOOOO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOCO

Emotion:        OOOOO

 

Intéressant? Assez

Divertissant? Correct

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour le sujet de la prostitution abordé d'un autre point de vue
-
pour la découverte de l'actrice Marine Vacth
-
parce que le film était en compétition au festival de Cannes

 

3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- des enjeux et des émotions distants qui ne vont pas au-delà du synopsis
- un rythme linéaire
- le flou facile sur les motivations de la jeune fille

Posté par Aline Cineglobe à 14:51 - Drame - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,