Cinéglobe - Critiques des films à l'affiche par Aline

L'actualité du cinéma- Critiques des films du moment! Archives 2010 - 2011 - 2012 - 2013 - 2014 -2015 - 2016 - 2017

15 octobre 2012

Después de Lucia

20209185Drame

mexique

Film mexicain

Note: 14,5/20

Date de sortie: 3 octobre 2012
Réalisateur:
Michel Franco
Acteurs:
Tessa Ia, Hernan Mendoza
Durée:
1h43

Synopsis (Allociné) :
Lucia est morte dans un accident de voiture il y a six mois ; depuis, son mari Roberto et sa fille Alejandra, tentent de surmonter ce deuil. Afin de prendre un nouveau départ, Roberto décide de s’installer à Mexico. Alejandra se retrouve, nouvelle, dans une classe. Plus jolie, plus brillante, elle est rapidement la cible d’envie et de jalousie de la part de ses camarades. Refusant d’en parler à son père, elle devient une proie, un bouc émissaire.


Ma critique de "Después de Lucia": Il s'agit d'un drame au sujet éprouvant, à la violence psychologique significative, qui contraste avec la manière de filmer très posée du réalisateur. L'utilisation de plans fixes et de longues séquences semble consentir à la représentation d'une réalité languissante, où chaque seconde dure une éternité. C'est un film assez coup de poing au niveau émotionnel, qui enferme le spectateur dans une violence insoupçonnée et qui devient au fil du récit de plus en plus insistante, voire étouffante.

En effet, après une longue mise en situation, un thème transparaît enfin en surface: le harcèlement moral et physique d'une lycéenne par ses camarades de classe. Le deuil de la mère, suggéré par le titre, est traité de manière très intimiste, laissant de grandes marges d'interprétation. L'histoire se déroule au Mexique, dans un milieu aisé, ce qui participe aussi à l'atmosphère générale. Le scénario à controverse va loin dans sa démonstration, et contribue à créer une ambiance de plus en plus dérangeante. Toute sa force est de laisser le spectateur sans vraiment savoir jusqu'où le calvaire va s'échelonner, tout en créant le malaise par la pudeur des images. Le réalisateur pousse de manière radicale le vice et la transgression à travers la jalousie, la colère, ce qui en fait une leçon toute particulière. A voir avec le morale solide.

Préserver de toute révélation sur le synopsis du film, je me suis laissée prendre à la découverte des personnages, et surprendre par la tournure que prend la gravité du récit. On apprécie le contraste entre la relation très attentionnée entre le père et sa fille, et la suite d'évènements cruels qui arrive tour à tour. La souffrance est montrée par des actes inconsidérés, pas toujours compréhensifs, et par une mise en scène très sobre. Mais là où l'ensemble devient intéressant, c'est quand le récit souligne de près ou de loin de nombreux sujets de société (l'éducation, l'insertion sociale, la jeunesse, la drogue, le deuil, les dangers d'Internet...).

Malgré un sujet traité avec un parti-pris sensible, on peut cependant souligner une réalisation parfois fastidieuse, par des enchaînements maladroits, une fin ouverte qui énerve, un montage pas très fluide, une abscence de musique... ça reste très fabriqué!

Un drame qui met en concurrence les cruautés de la vie contre celle de la nature humaine.

 

Réalisation:    OOOOO

Scénario:      OOOCO

Rythme:        OOOOO

Acteurs:    OOOOO

Emotion:        OOOCO

 

Intéressant? Oui

Divertissant? ...

 

3 bonnes raisons d'aller voir ce film au cinéma:
-
pour une situation révoltante qui marque les esprits
-
pour les multiples faits de société en jeu
- pour son prix de la sélection "Un certain regard" à Cannes


3 bonnes raisons de quitter la salle avant le début:
- une non fin grrr
- des scènes dérangeantes et difficiles (la scène du gâteau qui donne envie de vomir)
- une photographie peu esthétique

Posté par Aline Cineglobe à 00:57 - Drame - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Después de Lucia

  • Presque deux semaines après la projection, j'ai toujours du mal à saisir les intentions du réalisateur quant à ce film, un peu trop malsain pour moi même s'il dénonce des choses importantes (comme tu l'expliques)!

    Posté par Claire, 20 octobre 2012 à 18:33 | | Répondre
  • Au moins c'est un film qui fait parler

    Posté par Hallyne, 22 octobre 2012 à 23:11 | | Répondre
  • kikou,
    Franchement, je n'ai pas vraiment cerné cette oeuvre. Comme toi , je cherche toujours des réponses.

    Posté par brooke, 25 octobre 2012 à 10:19 | | Répondre
Nouveau commentaire